Rechercher
  • Philippe Steff

Le Maroc renouvelle ses carnets d’usage courant

Ils étaient sans doute proches de l’épuisement : le Maroc a demandé à Philaposte de procéder à un retirage de ses deux carnets d’usage courant au tarif intérieur (3,75 dh).

Ces carnets sont donc les frères jumeaux des carnets précédents. Jumeaux certes, mais jumeaux hétérozygotes !

C’est que d’une part, le millésime a changé (2021 au lieu de 2020), mais aussi Philaposte a modifié sa signature en troquant l’arobase de phil@poste contre un simple « a ». Seuls ces deux points distinguent les deux générations de carnets de 5 timbres au type

« fleurs » :






Ce carnet daté du 2 avril 2021 et émis le 24 mai portera le n° 47 dans le prochain cours ACCP

Le même jour a été émis le carnet de 10 timbres représentant S.M. le Roi Mohammed VI en tenue traditionnelle :




Là encore, les deux différences principales portent sur le millésime et la signature :



En outre, à la lampe UV, on constate que les armoiries imprimées en haut à droite des timbres à l’encre « fluo » apparaissent en jaune, comme sur la version de 2019, et non en rouge comme sur l’impression de 2020. Ce carnet, daté du 13.04.21, portera le n° 48 dans le prochain cours de l’ACCP, un outil indispensable à tous les carnétistes.

Pour l’instant, les carnets de timbres au tarif international n’ont pas été remplacés. Rien d’étonnant à cela : ils ont été émis en mars et juin de l’an dernier, mais, parce qu’ils sont utilisés pour une bonne part par les touristes, il doit en rester en stock. Encore un effet collatéral de la pandémie !

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout