Rechercher
  • Philippe Mereau

Par Philippe Steff :La poste vietnamienne entre en guerre contre le COVID-19

Mis à jour : avr. 2

Certes, il y a eu plus rapide à dégainer que la poste du Vietnam : dès le 25 mars, « Peterspost », une poste privée finlandaise dont l’activité principale semble, non pas de transporter du courrier, mais d’émettre des timbres, avait inauguré la thématique « COVID-19 » en surchargeant un bloc émis pour l’exposition internationale « Milanophil » qui devait se tenir à Milan les 27 et 28 mars et qui a été bien sûr reportée à une date indéterminée :

Bien sûr, conformément à la déontologie de Peterspost, qui soigne ses clients, ces blocs existent dentelés et non dentelés, avec surcharge à l’endroit ou surcharge renversée.

Plus officielle et moins fantaisiste est l’émission le 31 mars par la poste vietnamienne de timbres et d’un carnet consacrés à la lutte contre le coronavirus ; l’acheminement postal étant ce qu’il est à l’époque actuelle, nous ne sommes pas prêts d’avoir ces articles entre les mains. Le présent document est donc illustré avec les scans transmis par notre vendeur. L’émission comporte deux timbres, à 4.000 et 15.000 dongs :



Sur le timbre à 4.000 VND, on voit un groupe de 8 personnes rassemblées : quatre soignants entourent un malade, un autre arrive, un policier ajuste aimablement le masque d’un passant. Le globe terrestre est en toile de fond pour bien indiquer que la pandémie ne connait pas de frontières.

Sur le timbre à 15.000 VND, ce sont deux chercheurs en pleine activité, tube à essais et pipette à la main, qui œuvrent dans une zone d’isolement (Khu vực cách ly) ; un poing levé et fermé les surplombe, qui indique la détermination des guerriers.

Dans les deux cas, le slogan est « chung tay phòng, chống dịch covid-19 », ce qui signifie « s’unir pour prévenir et combattre COVID-19 ».

Le carnet contient deux feuillets de 4 timbres collés l’un sur l’autre par leurs marges pour une valeur totale de 76.000 VND



Le tirage annoncé des timbres est de 12.000 paires de timbres dentelés, 3.500 paires de non dentelés et 2.600 paires de timbres spécimen. Comme sont prélevés sur ces quantités les timbres servant à confectionner les 1er jour, les cartes-maximum et les carnets, le nombre de carnets commercialisés ne doit pas être très élevé.

0 vue