Rechercher
  • Philippe Mereau

Une rareté des carnets « modernes »

Rédigé par Daniel Baert


Certains carnets « modernes » sont quasiment introuvables sur le marché philatélique. Leurs cotes sont très souvent sous-évaluées.

Voici ci-après l’un des carnets qui figure parmi ceux les plus rares.

Le catalogue Yvert et Tellier référence le carnet de 10 timbres au type Marianne de Cheffer 0,40 F rouge carminé sous le n° 1536B c1 (ACCP n°515) et indique les n° de confectionneuses 1 à 3 et 7.

Or, il s’avère qu’il existe bel et bien un carnet avec confectionneuse 8 non répertorié par la maison amiénoise et le Spynk Maury.

Le carnet que je présente est daté du 16.11.70 presse 6, seule date connue à ce jour.

Notre président et moi-même l’avions repéré en janvier 2015 dans une vente sur offres d’un négociant parisien. J’ai pu l’acquérir après enchères.

Cette confectionneuse est maintenant inscrite dans le cours des carnets de l’ACCP. Elle est cotée 120 €.

Je ne l’ai plus vue à la vente depuis mon acquisition.

Les autres carnets de 10 timbres-poste émis par la suite avec la confectionneuse 8 sont rares. Il suffit de voir leurs cotes dans le cours des carnets pour s’en persuader.

Chers amis collectionneurs, faites nous savoir si vous possédez le carnet objet de cet article, avec une autre date éventuellement. Merci d’avance. ( philippe.mereau@sfr.fr )


26 vues