top of page
Rechercher
  • Frédéric Nicolino

un carnet semeuse 199 inédit ?



  Comme toujours en philatélie (et le carnétisme n’y échappe pas), c’est en s’intéressant aux timbres d’usage courant que l’on a le plus de chances de faire des découvertes. En ce qui concerne les carnets et les pubs au type Semeuse, celui qui fait l’unanimité, et de loin, c’est le 50 c. ligné rouge YT 199.

De la fin 1926 au début 1932 il a régné presque sans partage à l’intérieur des carnets, avec près de 80 références. Il a été imprimé en typographie à plat puis rotative, avec quatre types distincts, des centaines de pubs différentes, et inséré dans une multitude de couvertures différentes, allant des séries 108 à 264.

  Si l’on se fie au nombre de séries connues pour chaque carnet, le plus courant est le 199 C3 au type I avec pubs EVIAN x 4, puis vient le 199 C25 au type IIB avec pubs DU x 4.

En effet, aucun collectionneur ne se retourne plus devant ces deux publicités tellement elles sont courantes. Et ils ont bien tort !

  Un carnet DU x 4 a également été tiré sur les rotatives : il s’agit du 199 C52 au type IV, et on observe que les deux ont cohabité fin 1929 – début 1930 :


Série

Carnet

189

    C25

190

C52

191

          C52

192

    C25

193

    C25

194

    C25

195

          C52

196

          C52

197 à 200

    C25



La transition était en cours à l’atelier de fabrication des timbres, entre impression à plat et rotative.

En revanche, les pubs EVIAN n’ont pas eu la chance de connaitre les rotatives. Je pense donc que la pub la plus courante rencontrée avec notre Semeuse est bien celle pour la Documentation Unique. Ce qui n’est pas une bonne raison pour la dénigrer.

  Le seul qui s’y soit réellement intéressé semble être le Docteur Jean Braun (un des fondateurs de l’ACCP) avec son ouvrage de référence paru en 1959.

Comme pour toutes les pubs recensées, il mentionne le type du timbre, et pour DU à la page 51, il donne leurs positions dans le carnet ainsi que des différences qu’il a parfois remarquées. Reconnaissons que sa présentation n’est pas très facile à assimiler, et que des images auraient été les bienvenues.

Sa numérotation aurait dû nous alerter, et notre lecture aurait gagné à être bien plus attentive.

Les numéros 276 –278 – 280 correspondent bien aux pubs figurant en haut des carnets connus :



Et l’auteur précise avec un (s) leur position en haut du carnet, comme supérieur.

Sa description est très précise avec des petites différences visibles entre les cases 1 et 4  du 276, et entre les cases 2 et 5 du 278.

 

  De la même façon, les numéros 277 – 279 – 281 sont attribués aux mêmes pubs, mais avec un (i) comme inférieur, lorsqu’elles sont positionnées en bas du carnet. Avec les mêmes petites différences.

Il précise même dans sa colonne de droite que ces trois pubs (i) n’existent qu’au type II contrairement aux trois pubs (s) qui existent aux deux types II et IV.

Le souci, c’est que PERSONNE n’a jamais vu depuis cette époque le moindre carnet avec ces pubs en bas !



( Attention ! ceci est un photo-montage )


 

  Mais si Mr Braun les décrit si bien, c’est qu’il les a vues ces pubs en bas : il ne les a pas inventées ! Pas forcément dans un carnet complet, mais peut-être sur des isolés, neufs ou oblitérés ?

D’ailleurs, lorsqu’il répertorie les carnets à la page 115, il nous donne bien le 103 au type II et le 104 au type IV dont la composition est identique, et qui correspondent aux 199 C25 et 199 C52, mais ne mentionne absolument pas l’existence du carnet avec ces fameuses pubs inférieures.

Cela aurait également dû nous alerter !

  J’avoue que j’ai toujours un peu négligé cet ouvrage à cause de son aspect rébarbatif, au profit des images dont nous disposons depuis et en couleurs, de tous les carnets existant, ou presque…

C’est grâce à un de nos membres que je m’y suis replongé, hélas bien tard, mais je l’en remercie.

Voici le timbre qu’il nous a soumis :




Il s’agit bien à l’évidence d’un type II B imprimé à la plat, que Mr Braun répertoriait comme 277, et de celui de la case 1 au vu de la position du U de Unique. Du jamais vu ! Oblitéré en 1931.

 

  Notre cours ACCP, à la page H-7, répertorie lui aussi ces pubs inférieures en précisant n’en avoir vu qu’une photocopie du 279, en case 5.

Mea culpa : je n’y avait pas porté attention non plus ! Et je ne suis certainement pas le seul.

Cela m’a un peu vexé ! Un tel carnet aurait bel et bien existé, et je ne le savais pas…

Un carnet que personne n’a jamais vu. Mais avec quelles autres pubs ?

Nous l’ignorons toujours !

  Alors, je me suis lancé dans une recherche désespérée dans mes archives, ma documentation, parmi toutes les images des carnets du 199 que je possède, et toutes celles que j’ai pu trouver sur internet.

Résultat : rien ! PAS UN SEUL carnet contenant ces satanées pubs inférieures. C’est absolument incroyable au vu du très grand nombre de carnets visualisés, principalement du 199 C25 bien entendu.

  Car c’est à mon avis bien de lui qu’il s’agit.

Comme moi, les collectionneurs en ayant vu passer de nombreux, avec leurs très courantes pubs DU x 4, n’y ont pas forcément porté beaucoup d’attention, les ont classés comme des 199 C25, et n’ont peut-être pas remarqué cette possible disposition anormale des pubs.

C’est à eux que je lance un appel : regardez les donc mieux, et tenez-moi au courant !

  En effet, si ces pubs inférieures avaient été au sein d’un autre carnet que celui-là, avec d’autres pubs, elles auraient obligatoirement été remarquées et signalées depuis longtemps. Ce qui n’est pas le cas.

 

  Mes recherches ne sont cependant pas restées vaines, et cela m’a un peu consolé, car je suis tout de même tombé sur cette stupéfiante bande de 3 :




Peut-être celle que Mr Braun avait eue sous les yeux ?

Avec 279 – 281 – 277 (cases 2 – 3 – 4 )



  Il ne nous reste donc plus qu’à retrouver cette photocopie du 279 de la case 5 signalée par l’ACCP pour recomposer une bande de 5.

Un appel est donc lancé !


Et à tomber un beau jour, rêvons un peu, sur un plus grand fragment, voire même et pourquoi pas sur un carnet complet encore INCONNU !

  Cette bande étant elle aussi oblitérée de 1931, c’est à dire à la fin du tirage du carnet 199 C25 (avec les séries 212 à 221), je formule une hypothèse qui vaut ce qu’elle vaut : un accident technique serait survenu sur la planche lors de son utilisation à l’atelier. On aurait alors remplacé la réglette endommagée imprimant les 5 pubs du bas, par une semblable à celles imprimant les 5 pubs du haut. Le tirage aurait été un temps relancé, pendant une courte période. Mais cela n’aurait pas donné satisfaction, la composition n’étant plus conforme à celle choisie par l’annonceur. Et le tirage aurait été stoppé. Cela expliquerait la rareté que nous constatons près d’un siècle plus tard.

Toutes vos remarques sont les bienvenues.                                                            Frédéric NICOLINO

73 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page