Rechercher
  • Philippe Méreau

Précurseur des publicités sur timbres français

Quand on ouvre le catalogue des publicitimbres du Dr Braun, la première partie concerne les précurseurs : le texte publicitaire est imprimé au dos des timbres.

Il existerait 7 textes différents SEE à Colmar, SEE à Paris, Lafontaine à Charleville , Langer , Ducel ( au recto ), ADAM et Journel.

Souvent , ces timbres sont aussi considérés comme les précurseurs des perforés : technique qui permettait de limiter les "emprunts" de timbres par des collaborateurs peu scrupuleux.

Exemples de timbres avec pub au dos


Fragment de la banque Claude Lafontaine




Revenons à nos précurseurs : cette technique d'apposer une publicité au dos des timbres n'est pas nouvelle. Autour des années 1880 et au début des années 1890, la Nouvelle-Zélande était dans une période de dépression économique. Ainsi, en novembre 1891, les services de la poste néo-zélandaise (le “New Zealand Post and Telegraph Department”) s’engage dans une nouvelle aventure. Il fait publier une annonce dans le journal “New Zealand Gazette” proposant la vente à titre exclusif de l’espace publicitaire figurant au verso des timbres-poste, des timbres fiscaux et des formulaires de télégrammes (…).




Nous retrouvons le même genre de publicité sur les timbres venant d'Angleterre



Qu'en est-il pour la France ?


On pourrait penser que les timbres français suivants sont aussi avec publicité au dos du timbre. Malheureusement, ces adresses doivent probablement provenir d'un cachet au dos des enveloppes. ( pourtant le texte serait inversé , qu'en pensez vous ?) Mais bon ...j'accepte






Et celui ci ?


Je vois les yeux des collectionneurs de Semeuse s'écarquiller ....




Et pourtant si on en juge le courrier ci dessous et bien des années plus tard , tout est vrai et en plus avec un publicitimbre tout à fait réel de 1931 !





Alors comme toujours : à vos classeurs et surtout ne gardez pas l'information pour vous !!






23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout