top of page
Rechercher
  • philippe Steff

Le premier carnet « lettre verte » monégasque

La convention postale entre la France et la Principauté Monégasque, et, en dernier lieu, celle signée le 18 mai 1963, dispose que « Les services postaux et télégraphiques sont assurés dans la Principauté de Monaco par l'intermédiaire de l'Administration française des Postes et Télécommunications. » (article1), que « Les lois, règlements et tarifs de toute nature en vigueur dans le service postal et télégraphique français, sont applicables sur le territoire monégasque ».(article 2), mais aussi que « Les objets de correspondance émanant de la Principauté sont affranchis au moyen de timbres-poste particuliers à ce territoire. » (article 3).

Jusqu’ici, l’Office des émissions de Timbres-Poste de la Principauté émettait parfois des carnets d’usage courant au tarif lettre prioritaire ; mais le plus souvent, les carnets étaient au tarif écopli, afin de ne pas trop solliciter le porte-monnaie, généralement peu garni, des ressortissants monégasques. Las, les tarifs lettre prioritaire et écopli ont disparu du catalogue de la poste française au 1er janvier 2023. La Poste monégasque était contrainte de s’adapter et, dès le 3 janvier 2023 était émis un nouveau carnet, cette fois au tarif lettre verte :

Les timbres, quoiqu’imprimés en 2022, portent bien le millésime 2023. On remarquera qu’ils sont beaucoup plus colorés que dans les émissions antérieures.

Le papier est réactif de façon unie côté timbres, réactif grumelé violacé sur fond blanc côté couverture. Les timbres ne portent pas de barres pho.

Le texte de la couverture est contestable :



« Utilisable par multiple au-delà de 20 grammes », c’est vrai jusqu’à 100 grammes … mais pas plus ! Pour un courrier de plus de 100 grammes, il faut se tourner vers d’autres produits. Mais le catalogue des timbres de Monaco est riche en timbres à faciale 1,50 €, 2 €, 3 €, ou 4€ … de quoi ne pas avoir à dépenser plus que nécessaire !

14 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page